PDF Imprimer Email

Foyer d'Accueil Médicalisé l'OUSTAL

Rue de Moundran
31470 FONSORBES
Tél 05 61 91 55 40 - Fax 05 61 91 55 45

Directeur : Monsieur Alain JULLIEN

email : Merci d'utiliser le formulaire de contact

Capacité d'accueil : 47 personnes (femmes et hommes)

Cet établissement accueille des personnes gravement handicapées ou polyhandicaptées, dont la dépendance totale ou partielle, constatée par la CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées), les rend inaptes à toute activité professionnelle et qui ont besoin d'une aide pour la plupart des actes de la vie courante, ainsi que d'une surveillance médicale et de soins constants.

La loi 2002-2 du 02 janvier 2002 5JO du 3 a attribué au foyer à double tarification (FDT) une existence juridique en les insérant dans la typologie des établissements sociaux et médico-sociaux, sous l'appellation de foyer d'accueil médicalisé.

Le foyer l'Oustal a vocation pour accueillir des personnes handicapées physiques, mentales ou atteintes de handicaps associés dont la dépendance totale ou partielle requiert l'assistance d'une tierce personne pour effectuer les actes essentiels de la vie courante ainsi q'une surveillance médicale et de soins constants. Le FAM favorise l'expression du choix et du consentement des personnes qu'il accueille ou accompagne, favorise leur relation aux autres, développe leurs potentialités, favorise leur participation à une vie sociale, culturelle et sportive, porte une attention à l'expression d'une souffrance physique ou psychique, veille au développement de leur vie affective et assure un accompagnement médical coordonné.

L’accueil de la personne handicapée au sein de l’établissement est une étape importante du processus d’admission et d’intégration à la structure.

L’établissement se fixe, notamment comme objectif, de comprendre comment et pourquoi la candidature intervient dans l’histoire et le parcours de la personne.

Au-delà des capacités actuelles du candidat, il s’agit d’évaluer les capacités d’adaptation réciproques de l’usager (et/ou de son environnement) et de l’institution d’accueil.

Ainsi, il s’agit d’évaluer les capacités par rapport aux motivations d’intégration du candidat (et/ou de son environnement), pour envisager s’il peut trouver sa place dans l’institution et d’évaluer les capacités de l’institution à accompagner son projet individuel.

Ce principe de réciprocité introduit la possibilité pour l’usager de participer à parité avec les interlocuteurs institutionnels à l’élaboration du lien entre attentes et réponses proposées.

Le processus d’admission est structuré de manière homogène, à partir de la personne et de ce qu’est sa vie avant l’admission, en poursuivant un cheminement précis :

  • Etude du dossier (administratif, éducatif et médical), par la commission d’admission. Celle-ci émet un avis : favorable* ou défavorable,
  • En cas d’avis favorable : visite de la personne candidate sur son lieu de vie principal (famille et/ou établissement d’accueil) par des membres de l’équipe du FAM l’Oustal (Psychologue, Chef de Service paramédical (ou infirmière) et aide soignante et/ou aide médico psychologique),
  • Visite du FAM l’Oustal par le candidat et/ou sa famille et/ou des personnels de l’établissement, dans le cas d’une prise de contact, rencontre avec des membres de l’équipe d’accompagnement,
  • Poursuite des contacts dans le cadre de réunions de travail et d’échanges avec des interlocuteurs, dans le but de préparer aux mieux l’intégration de la personne handicapée.

Cet avis peut évoluer en fonction de l’évaluation effectuée lors des visites et rencontres.

Situation géographique et accès

Les prestations

Le projet d'établissement est principalement organisé autour de trois axes :

- la prise en charge médicale et paramédicale

Elle est placée sous l'autorité d'un médecin coordonnateur, relayé par un chef de service de soins.

Les soins sont assurés par un personnel qualifié 24h/24 (infirmières et aides soignantes).

Par ailleurs, des prestataires libéraux extérieurs interviennent au sein de l'établissement sur prescription médicale et à la charge de la personne accueillie :

  • Kinésithérapeutes
  • Médecins généralistes
  • Médecin psychiatre
  • Pédicure

En fonction des nécessités, des visites accompagnées par des aides soignants sont organisées auprès de spécialistes.

- l'accompagnement social

Il est placé sous l'autorité d'un chef de service. L'équipe pluri professionnelle a pour objectif de stimuler, dynamiser le quotidien des personnes accueillies, afin de leur pemettre de conserver leurs repères et de répondre à leur besoins fondamentaux.

La vie au sein de l'institution est organisée en unités.

Les liens avec les familles et les tuteurs sont essentiels pour le bon équilibre de la personne handicapée.

L'accompagnement proposé aux personnes accueillies est décliné individuellement dans leur projet personnalisé définit au regard de leurs besoins et attentes inviduels.

Il fait l'objet d'une évaluation périodique et des ajustements peuvent alors être mis en oeuvre.

- l'animation

Des activités favorisant et intensifiant les relations familiales et amicales sont régulièrement organisées à l'intérieur ou à l'extérieur du Foyer.

Les loisirs, les activités, le sport

L’organisation générale de la prise en charge au quotidien, des personnes accueillies, passe par la prise en compte de ce qu’il est, en tant qu’individu, de son handicap et donc de ses capacités physiques et mentales intrinsèques.

Pour l’établissement, l’accompagnement à la vie quotidienne et ses corollaires l’animation et les loisirs, est de créer pour et autour du résident, un environnement qui ait comme ambition l’épanouissement et le bien être.

Les animations proposées reposent sur les potentialités et désirs de chaque résident, elles sont en lien direct avec leur état de santé.

Objectifs

  • Prise en compte des besoins des usagers à travers les gestes essentiels de la vie quotidienne : hygiène, alimentation, déplacements, …
  • Valoriser les capacités individuelles de chacun dans le cadre d’une démarche positive, permettant ainsi l’émergence des potentialités propres à chacun,
  • Maintenir ou améliorer les acquis en permettant à chacun d’évoluer de la meilleure façon possible dans la vie de tous les jours en fonction de ses possibilités,
  • Prévenir les régressions,
  • Maintenir, voire développer l’autonomie,
  • Permettre à chacun, à travers différentes activités de s’épanouir, à partir de ses pôles d’intérêts, de ses désirs et de ses possibilités,
  • Savoir entendre, prendre en compte et favoriser sa vie affective,
  • Développer la notion de plaisir et de réalisation de soi,
  • Favoriser la communication et l’expression,
  • Aider à la socialisation.

Accompagnement au quotidien

L’usager bénéficie d’un accompagnement global :

  • Soins,
  • Actes de la vie quotidienne,
  • Psychologique,
  • Animation.

Acteurs de l’accompagnement

Les Aides soignants et les Aides Médico-psychologiques : véritables maîtres d’œuvre de l’accompagnement au quotidien des personnes accueillies au sein de l’équipe pluri professionnelle. Animateurs du projet individualisé, ils sont la force de proposition pour communiquer la vie, animer les lieux de vie et contribuer à la dynamique institutionnelle. Ils veillent sur la santé des résidents, responsables des soins qu’ils dispensent – relevant du rôle délégué ou du rôle propre. Ils collaborent avec les acteurs du soin et les autres acteurs de l’accompagnement.

L’éducateur spécialisé : élément moteur du projet d’accompagnement, il est également le coordinateur du projet individualisé en collaboration avec l’ensemble de l’équipe pluri professionnelle. Il travaille en lien direct avec les chefs de service. Il est une personne ressource pour les accompagnants et un relais de l’équipe de cadres.

L’éducateur sportif : animateur du projet individualisé, il propose aux résidents bénéficiant d’un certificat médical d’aptitude des activités physiques et sportives adaptées. Il travaille en lien direct avec les chefs de service, l’éducateur spécialisé et collabore avec l’ensemble de l’équipe pluri professionnelle.

Le chef de service Animation : Conçoit, met en œuvre, évalue le projet de service, en y intégrant les contraintes juridiques, administratives et budgétaires, dans le respect de la spécificité du public accueilli. Il agit en fonction des objectifs du projet d'établissement et veille au respect du règlement de fonctionnement. Il participe à la définition des projets individuels, s’assure de l’effectivité de leur mise en œuvre et veille à leur bon déroulement par des évaluations partielles. Il encadre et manage les équipes en s’impliquant effectivement dans les temps de fonctionnement.

Animations et activités proposées

  • Animation musicothérapie

Expression vocale, production sonore à l’aide de petits instruments de percussions, cette activité animée par un intervenant extérieur, se déroule un mercredi sur deux.

  • Atelier relaxation
  • Animation « université »

Vise au maintien de certains acquis scolaires ou culturels. Cette animation s’adresse à la dizaine de résidents de l’établissement qui présentent peu de troubles du langage et pour certains ont acquis l’écriture et la lecture.

  • Atelier contes et récits

Cette activité est proposée à un groupe de six résidents à raison de deux fois par mois.

  • Journal

Le journal paraît deux fois par an, relate les différents évènements qui se déroulent au sein du Foyer. Il s’efforce de renvoyer une image objective des temps de vie des personnes (à l’intérieur ou à l’extérieur du FAM). Certains résidents imaginent et rédigent eux-mêmes les articles.

  • Animation expression artistique

Atelier d’expression et de coordination, dans le cadre d’un espace spatio-temporel, qui débouche sur la création d’un petit spectacle.

  • Animation arts plastiques et ergothérapie

Réalisation de décorations pour les journées à thème.

  • Animation snoezelen

Il s’agit d’une activité d’éveil multi sensoriel destinée aux personnes les plus handicapées et réalisée au sein d’un espace spécialement aménagé.

  • Animation coiffure / esthétique

Une coiffeuse extérieure intervient deux mardis par mois.

L’atelier esthétique propose un travail autour de l’image de soi (soins du visage et d’épilation). Ce temps est un espace d’échange et de relation privilégiée avec l’accompagnant.

  • Balnéothérapie

Permet d’offrir aux résidents des moments de relaxation autour de l‘eau.

  • Animation jardin et volière

Activité de plein air, à travers le thème du jardinage (plantations extérieures, jardin aromatique). De même, une volière est implantée prés du parcours de santé et les résidents vont nourrir les colombes et faire le nettoyage des lieux.

  • Atelier cuisine

L’objectif est de permettre dans le cadre d’un petit groupe la préparation d’un véritable repas, de l’achat des ingrédients à la dégustation.

  • Autres moments (en interne ou externe)

Pique-niques, promenades en forêt, fêtes d’anniversaires …

Socialisation

La socialisation est un objectif affirmé dans l’action que mène l’établissement auprès des personnes dont elle assure la prise en charge ; socialisation de la personne handicapée, dans sa relation aux autres et à son environnement.

C’est dans cet optique que nous proposons de façon très régulière des sorties extérieures :

  • Magasins, grandes surfaces (achats de vêtements, d’affaires personnelles…),
  • Culturelles : cinéma, spectacles, concerts, visites de musées, visites de sites historiques…,
  • Ludiques : parcs d’attractions, fêtes locales, traditionnelles, sportives…,
  • Restaurant,
  • Goûters dans des fermes thérapeutiques,
  • Participation au carnaval de Fonsorbes, par la confection d’un « char AJH Fonsorbes ».

En partenariat avec la Mairie de Fonsorbes : Des invitations communales sont envoyées aux résidents pour participer à des repas dansants. Ces moments dans la vie de la commune sont la marque d’une intégration bien réelle.

Plusieurs fois par an, nous organisons des transferts d’activités (petits séjours de vacances), qui permettent à des résidents de profiter de moments hors de l’établissement, en particulier ceux qui n’ont pas l’occasion de partir en famille.

Les activités physiques adaptées (A.P.A.)

« Le manque d’activité physique peut avoir de grandes conséquences sur la santé » ; Organisation Mondiale de la santé (OMS) en 2002.

« Les actions à mener en faveur de l’accès au sport des personnes handicapées restent prioritaires … ainsi que le thème sport-santé, quel que soit l’âge et la condition physique… » M. J.F Lamour, Ministre de la Jeunesse et des Sports.

Les résultats des « actions / recherches » menées, de 2000 à 2004, en étroite collaboration avec le Service de Médecine du Sport des Hôpitaux de Toulouse, suivis par le Professeur Rivière, le Ministère des Sports (DRDJS) et la Fédération Française du Sport Adapté, soulignent les effets positifs d’une pratique régulière d’activités physiques adaptées sur la santé et la qualité de vie de personnes en situation de handicap mental.

Le foyer l’Oustal a participé à ces recherches.

Les activités physiques et sportives adaptées (APA) sont un moyen pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap. Elles poursuivent les mêmes intentions et sont ainsi un outil complémentaire et spécifique à la fois, des différentes pratiques corporelles.

Les effets visés par les APA touchent différents domaines et s’adressent à un public de niveaux, de potentiels et de désirs hétérogènes.

La mise en place d’un programme individualisé tient compte de la personnalité de chaque personne, de son histoire, ses choix sont écoutés et respectés.

Les activités répondent aussi de façon propre et unique à des besoins corporels, de bonnes capacités physiques et physiologiques.

Objectifs et incidences

  • Lutter contre la sédentarité par un mode de vie stimulant, actif et hédoniste. Permettre à la personne de bouger, de réaliser des projets pour soi puis vers les autres,
  • Maintenir ou améliorer les acquis et permettre aux résidents d’évoluer de la meilleure façon possible dans la vie de tous les jours. Acquérir de nouvelles compétences des savoir-faire gratifiants et valorisants,
  • Favoriser une meilleure santé et retarder une logique de soins inévitable en luttant contre la dépendance physique,
  • Favoriser la communication par des activités, des pratiques ou des rencontres ouvertes sur l’extérieur ; ceci permettant de créer du lien social,
  • Améliorer sa qualité de vie.

La pratique des différentes activités entretient et développe chez le sujet différents éléments :

  • Le savoir, par la connaissance de son corps, faire preuve d’attention, comprendre des consignes, entretenir la mémoire, permettre de faire un choix, s’orienter dans le temps et l’espace,
  • Le savoir être en favorisant l’insertion, la socialisation, la coopération, la découverte, la créativité, l’investissement et la motivation tout en donnant du sens à l’ensemble de ses actions,
  • Le savoir-faire en ayant une meilleure condition physique par l’entretien des grandes fonctions vitales ainsi que des grands groupes musculaires ; travailler l’adresse, la coordination, l’équilibre, l’endurance et la force.

Pour le Professeur Rivière : « Le bénéfice de l’activité physique, c’est ajouter de la vie aux années plutôt que des années à la vie ».

Mise en œuvre et moyens

L’activité physique est assurée et encadrée par un éducateur sportif, secondé lorsque cela est nécessaire par un AMP ou un aide soignant ; elle est systématiquement précédée d’un examen médical et l’obtention d’un certificat médical d’aptitude à la pratique des APA. Elle est définie par une démarche visant la qualité de la prise en charge et la meilleure réponse possible aux choix, objectifs et moyens mis en place.

L’expérience corporelle est à l’origine de toute action. Elle stimule le développement général sur le plan moteur, physiologique, métabolique, bio mécanique, cognitif, affectif et social.

Voici donc les thèmes proposés en fonction de l’âge, des besoins, des demandes de chaque résident :

  • Activités et jeux extérieurs,
  • Activités marche et randonnée,
  • Activités aquatiques,
  • Activités motrices d’entretien.

Cette multiplicité d’expériences motrices permet aux APS adaptées de faire partie intégrante du projet individuel et permet aux résidents de s’épanouir sur une ou plusieurs activités en ne perdant pas de vue les objectifs généraux et spécifiques énoncés initialement.

L’évaluation est faite lors des réunions de synthèses, sur les projets individuels, au travers de fiches d’évaluation ; mais aussi lors des différentes rencontres organisées (ASLEI, FFSA, Mairie de TOULOUSE).

Les projets des résidents

La loi de 75, modifiée par le décret 89-798 du 27 octobre 1989, précisait : « la famille doit être associée autant que possible à l’élaboration du projet individuel pédagogique, éducatif et thérapeutique, à sa mise en œuvre, à son suivi régulier et à son évaluation ».

La loi du 2 janvier 2002 développe et précise : « Une prise en charge en accompagnement individualisée de qualité favorisant son développement, son autonomie et son insertion, adaptée à son âge et à ses besoins, respectant son consentement éclairé qui doit être systématiquement recherché lorsque la personne est apte à exprimer sa volonté et à participer à la décision. A défaut, le consentement de son représentant légal doit être recherché ».

Objectifs

Le projet individuel prend une dimension centrale dans l’intervention quotidienne. Il représente le moteur des changements institutionnels puisqu’il invite à s’adapter à l’évolution constante de chacun.

C’est avant tout un outil structurant qui garantit la cohérence des actions multidisciplinaires.

C’est un repère pour les professionnels mais aussi et surtout pour l’usager et sa famille.

Il est un des facteurs essentiels de l’efficacité de l’action menée par une équipe auprès et avec une personne accueillie.

La réussite du projet individuel repose sur la capacité à :

  • Evaluer, apprécier la situation, les progressions, les points forts et les points faibles de l’usager,
  • Moduler les dispositifs et les adapter à la situation évolutive de l’usager.

Le projet individuel est un des éléments fondamentaux de la bonne prise en charge de l’usager dans l’établissement.

Si le projet d’établissement est collectif et constitue une offre de service, le projet individuel est une demande de la personne ou de son entourage.

En articulant les deux, on fait du « sur mesure » et non pas du « prêt-à-porter ».

Les modalités administratives

A la fois structure occupationnelle et structure de soins, le foyer d'accueil médicalisé obéit à des règles de double tarification : un tarif pour les prestatations de soins et un tarif couvrant les frais d'hébergement.

Actualités

Le FAM l'OUSTAL & la MAS AL CANTOU ont organisé une kermesse

le Vendredi 8 Octobre 2010 à 14 heures.

Nous remercions les familles qui y ont participé.

Cet après-midi a été très agréable. Nous avons pu partager un moment festif ...


Plusieurs animations ont eu lieu, pour la plus grande joie des résidents :

- animaux de la ferme,
- pêche aux canards,
- jeux de motricité,
- jeux de massacre,
- ...

Un stand buvette, goûter et barbe à papa ont permis à chacun de se restaurer.

Vivement l'année prochaine !